Enfin, la Libération !

Publié le par plumedencre

Chemin de mémoire...

Le général De Gaulle annonce officiellement au peuple français, ce 8 mai 1945, la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Tout d'abord, quelques témoignages de rochelais la veille et le jour du 8 mai 1945... écoutez-les...

Le 7 mai...
                             "A quatre heures : la guerre était finie. Quelle joie ! On entend cela à la radio Bir-Hackeim et cela répété toute l'après-midi entremêlé de chants militaires, les cloches sonnent ; la ville est toute étourdie. La Rochelle s'est réveillée et pavoise. Nous partons vers la place de l'Hôtel de Ville. La mairie est déjà garnie de ses drapeaux. Au milieu, un grand écusson est recouvert d'un drap. Le drap est enlevé et la foule pousse des hourras à la vue d'un portrait très grand de M. Vieljeux. Une minute de silence puis Marseillaise."

Le 8 mai...
                      "Il y a encore beaucoup de soldats allemands armés qui circulent dans la ville ; mais les Rochelais se conduisent dignement envers eux, ne leur disant rien".           "Toujours les allemands continuent de circuler en ville comme si de rien n'était."
                      "Les premiers chars et camions montés de troupes exotiques arrivent sur la place d'Armes. Ils sont fleuris, sales et acclamés. C'est les chars du 4e Zouave."

Libération de la poche de La Rochelle à 6h, jour de capitulation de l'Allemagne. Schirlitz, dans son poste de commandement de Lagord, se rend sans condition. b1-bis-ffi-06-small.jpg

                           La célébration de ce jour a considérablement évolué depuis cette époque, jusqu'en 1981, date à laquelle un consensus fut établi, consacrant le 8 mai jour férié et fête nationale.
                           Dès 1945, le général De Gaulle préfère réunir les français dans de grandes célébrations patriotiques et insiste sur l'effet indissociable des deux conflits mondiaux qui viennent de se succéder. Une célébration unique est alors instituée et la commémoration de la Première Guerre mondiale reste la plus importante.

                              En 1946, une loi consacre le 8 mai, ou le dimanche suivant, comme étant la date de commémoration propre au second conflit. Cependant, devant le risque de chevauchement et de captation de cet anniversaire par le jour institué comme étant celui de la fête de Jeanne d'Arc, les déportés et résistants font entendre leur souhait de conserver le 8 mai comme étant leur jour de célébration.

                               Et le 8 mai devient jour férié en 1953.  La loi de 1959, revenant sur la décision, décide que soit alloué le second dimanche de mai pour célébrer la Libération afin de limiter le nombre de jours fériés dans le mois de mai. Nombreuses protestations parmi les anciens combattants.

                                 Le 8 mai 1965, le jour est exceptionnellement férié pour le vingtième anniversaire de la Victoire.
Et jusqu'en 1981, de nombreux débats eurent lieu pour savoir comment célébrer cette commémoration de la Libération !

A partir de cette date, le 8 mai est déclaré jour férié puis jour de fête nationale... enfin !
bonne-journee.gif

Commenter cet article