L'Hôtel de Ville de La Rochelle

Publié le par plumedencre

Monument parmi les monuments !

Fierté des rochelais et admiré entre tous !

             Les visiteurs de la cité de Jean Guiton n'en finissent pas d'admirer l'hôtel de ville, de style gothique, s'élevant à l'abri de son mur d'enceinte, muraille plus symbolique que défensive.  
         
        La plus large des deux portes jumelles qui donnent
accès à la cour intérieure est surmontée par un écusson en pierre, frappé aux armes de la ville.

        L'hôtel de ville est l'âme de la résistance de la Maison commune et de son Maire, durant le Siège de 1628. Le bâtiment occupe la même place depuis le XIIe siècle, bien qu'ayant connu divers remaniements.

   Scellée dans le mur, s'offre au regard du visiteur une plaque commémorative du sacrifice du maire Léonce Vieljeux, martyr de la Résistance, exécuté au Struthof en septembre 1944.

     La façade de ce bâtiment, de type Renaissance, est richement ornée.   Des colonnes courtes  et cannelées reçoivent des petits arcs en plein cintre moulés.

Le plafond de la galerie est décorée par une profusion de médaillons moulurés dans lesquels les monogrammes d'Henri IV et Marie de Médicis, s'entrelacent.
            L'étage est tout en élégance. De larges fenêtres éclairent la façade. Entre ces dernières, de hautes niches abritent les statues grandeur nature des quatre vertus cardinales.

        L'intérieur fut remodelé au début du siècle dernier. Décoration Louis XIII pour la salle des fêtes. Dans une pièce voisine, la fameuse table qui, dit-on, aurait reçu le coup de poignard frappé par Jean Guiton lors de son serment de résister à tout prix lors du Siège.

A votre attention, j'ai cherché un lien qui va vous offrir un visuel  pour un tour d'horizon complet de ce bâtiment qui fait la fierté des habitants de notre cité...

Chauvins les rochelais ? Du tout ! ;-)

Commenter cet article