Citrouille... m'était contée

Publié le par plumedencre

...ou "Comment faire marcher le commerce" !

   Même si je ne suis pas en faveur de ce phénomène d'Halloween - et surtout de la publicité mercantile dont on l'entoure - je me suis un peu penchée  sur les origines de cette manifestation qui revêt une si grande ampleur depuis quelques années sur notre bon vieux continent !

    Halloween est la reprise carnavalesque de la fête anglo-saxonne destinée à conjurer à la fois l'obscurité et le monde inquiétant des êtres surnaturels engendrés par cette dernière.

     La fête d'Halloween a lieu la veille de la Toussaint, ce qui lui vaut son nom "All Hallows'eve" (veille de tous les saints).
Les premières manifestations de cette fête sont préchrétiennes.

   L'utilisation de lanternes végétales, à la fois rite agraire de multiplication et conjuration de l'obscurité, était connue dans une grande partie de l'Europe celtisée.
       Cette lanterne végétale grimaçante a pour surnom "Jack O'Lantern" dans les pays anglo-saxons.

      Le nom de la citrouille vient d'un héros de légende, Jack l'Irlandais, trop avare et trop ivrogne pour mériter le paradis. Chassé de l'enfer par le diable, à qui il avait joué de mauvais tours de son vivant, Jack fut condamné à errer sur terre avec sa lanterne éclairée d'un charbon ardent.

    C'est pourquoi le "Jack" doit représenter un visage qui fait peur. Cependant, il faut avouer que les citrouilles évidées, les "Jack" actuels, sont plutôt souriants !

          Eh bien moi, les citrouilles... plutôt que posées sur le bord de la fenêtre à émettre une lumière vacillante... je les préfère dans mon assiette... que ce soit en velouté, en gratin ou en confiture ! bon ap' à vous ! ;-)

Et surtout parents... si vos enfants sont de ceux qui vont frapper aux portes le soir d'Halloween... restez vigilants quant à leur parcours !
Il ne faudrait pas que cette fête pour "faire peur" finisse en  cauchemar qui n'aurait plus rien de festif.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article