Fort Boyard... bagne marin

Publié le par plumedencre

Il surprend, il étonne,
                              il intrique, il impressionne...

Gageure architecturale, mais forteresse sinistre et inutile au bout du compte !

         Ce vaisseau de pierre dresse ses trois étages au-dessus de la mer, à mi-chemin entre les îles d'Aix et d'Oléron. Il semble là, ancré, pour garder le détroit.
        
         A l'origine, une base sablonneuse découverte à marée basse qui tenta par sa position stratégique. Vauban déclara : "ce serait folie que de tenter en cet endroit pareille besogne". Mais Napoléon releva le défi en installant tout un régiment d'ouvriers sur l'île d'Oléron, construisant d'abord des cabanes avant d'aller "tirer la pierre" de la pointe de Coudepont à Aix pour la transporter et la déverser sur le fameux banc de sable.

      Imaginez 60 000 t de rochers étalés et accumulés en un socle qui commença d'émerger en 1808. Suspendus un temps, les travaux reprirent en 1837 pour s'achever en 1866 et être voué à l'inutilité du fait de l'artillerie à longue portée !


      Fort Boyard fut alors réduit à devenir un bagne marin, logeant les détenus par centaines dans les 108 locaux ouverts sur des galeries dominant la cour. Les vivres sont rares, beaucoup plus que les rats, les insectes et la vermine !
   
       La population s'organise pour survivre et parfois, le mauvais temps coupe toute communication avec le continent. A partir de 1872, commencent les départs pour la Nouvelle-Calédonie...

Vous trouverez un lien qui vous permettra de visiter les lieux, notamment des photos du site avant sa restauration.

Sans la popularité du fameux jeu "Fort Boyard", je ne suis pas certaine que le fort du même nom serait aussi connu !
Comme quoi... la petite lucarne peut avoir du bon ! ;-)

Commenter cet article