Surgères ou... au bon beurre !

Publié le par plumedencre

Petite commune certes...
              mais bien connue pour son bon beurre !



Le nom de la ville proviendrait du nom de la rivière qui la traverse, la Gères.


            
    Je pourrai vous parler de son château né sur un fortin bâti par un comte du Poitou pour décourager les Normands... devenu, au fil du temps, une place forte défendue par une enceinte hérissée de vingt tours, protégeant l'église Notre-Dame.


   Je pourrai vous parler d'Hélène, l'égérie de Ronsard... d'ailleurs... oui, je vous en parlerai bientôt !

           Aujourd'hui, je souhaite simplement vous parler de beurre ! Mais pas n'importe lequel... celui de Surgères !

            Jusqu’au XIXème, Surgères a assis sa réputation commerçante sur la production viticole et la distillerie.

      Tout fut remis en question après les ravages provoqués par le Phylloxera en ces années 1872-1875. Pendant qu'on cherchait un remède, l'élevage apparut être le palliatif. Il se développa intensivement, fondé sur les fourrages artificiels.

       Dès la Renaissance, le beurre est hautement apprécié par les "bons becs" et, en 1590, on paie la livre de beurre salé breton un écu... Le morceau de beurre est alors enveloppé de feuilles fraîches. Il est recouvert d'eau salée et conservé dans des pots de grès.

       De cette crise, il sortira de grands crus : le Surgères donc mais aussi l'Echiré, le Saint-Varent...

    Une création de coopérative laitière vit le jour sur une initiative d'Eugène Biraud, d'une commune voisine de Surgères. Il réunit d'emblée quatre-vingt quatre adhérents et sa coopérative ouvrit ses portes en 1888.

    Son système connut un tel succès que l'année suivante, on comptait déjà sept établissements de ce type et quatre-vingt dix-huit en 1900.

     Vous pourrez consulter le lien que j'ai ajouté à la liste afin de faire une visite complète de Surgères :-)

Qui ne connait pas le fameux "beurre Charente-Poitou" - tradition du goût - surtout quand on sait qu'avec 8,3 kilos par habitant et par an... le Français est le consommateur le plus gourmand de beurre au monde !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article