Tour Saint Nicolas

Publié le par plumedencre

Vous trouvez un petit air penché
                                            à la tour St-Nicolas ?
 
 N'ayez crainte... c'est normal !

          Commencée en 1317, la tour Saint-Nicolas est la plus haute (36 m) des deux tours gardant l'entré du port rochelais. Son petit air penché est dû à l'affaissement des pilotis de chêne au niveau de ses fondations.

       L'un des pilotis, retiré lors de travaux de consolidation, est alors exposé à l'extérieur de la tour.

       Cette imposante construction est d'une forme assez irrégulière. On peut le comparer à une espèce de donjon, entouré d'une plate-forme enceinte d'un parapet en saillie.

     
L'intérieur de l'édifice est composé de deux étages divisés en plusieurs corridors et compartiments irréguliers, voûtes en ogive.

       Outre les chemins de ronde dans les murs, des escaliers doubles sont disposés de façon que ceux qui montent et ceux qui descendent en même temps ne se rencontrent pas.

      L'architecte Lisch, chargé par l'Etat de la restauration des Tours de l'entrée du port, remarqua - sur le flanc Ouest de la Tour Saint-Nicolas - la naissance d'un arceau encore très apparent. Il supposa alors qu'il avait existé, entre la Tour Saint-Nicolas et la petite Tour de la Chaîne, un immense arc sous lequel passaient les bateaux entrant au port.

      
On peut voir, en effet, sur la façade Ouest de la Tour Saint-Nicolas le point de départ d'un arc qui pouvait s'amorcer en face sur la petite Tour de la Chaîne. Cependant, aucun titre ne mentionne cet arc.

        Le rôle de la tour Saint-Nicolas -  la plus importante des trois tours de la Rochelle -  était de protéger le port contre les dangers venant de la mer. Elle servait de point d'attache à la lourde chaîne qui la reliait, le soir, à sa tour soeur, la tour de la Chaîne dont je vous parlerai d'ici très bientôt...


  Bonne journée à vous
                
                et bon début de semaine ! :-)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article