En chantant des "noëls"...

Publié le par plumedencre

Sans majuscule et en langue usuelle...

Le "noël" n'est ni une prière, ni un chant de louange comme le cantique. Ce terme de "noël" nous vient de la fin du XVe siècle et désigne tout ce qui se chante à cette époque, tant à l'église, qu'à la maison, que dans la rue...


        Les "noëls" sont alors des couplets, non liturgiques, qui ont trait à l'Avent, la Nativité et l'Epiphanie.
     Les premiers noëls manuscrits sont du XIe siècle. Guillaume de Villeneuve, Trouvère de la fin du XIIIe, cite des collections de noëls dans un fabliau recueilli par Barbazan et Méon.

          Au XVIe et surtout au XVIIe siècle, les noëls se multiplient et forment des recueils considérables.

        Les noëls ne conservèrent pas toujours leur caractère religieux ; le mot fut détourné de son acception primitive, et servit à désigner des chants destinés à glorifier autre chose que la Nativité.

         C'est ainsi qu'outre le noël religieux, on eut le noël royal, chanté en l'honneur du souverain ; le noël politique, composé dans le but d'honorer un personnage distingué, soit dans l'État, soit dans l'Église ; enfin le noël badin, qui traitait d'un sujet vulgaire et s'adressait à de simples particuliers.


         Des livres de  noëls  régionaux qu'on chantait chez soi rencontrèrent un vif succès auprès des colporteurs entre 1550 et 1880.

       Au Moyen Age, lors d'un grand évènement, l'arrivée d'un personnage prestigieux, ou la naissande d'un héritier du trône, le peuple montrait sa joie en criant "Noël, Noël !"


         Les chants profanes tels que nous les connaissons - mon beau sapin, Jingle Bells... - apparurent au XIXe siècle.

     Quant au fameux "Petit papa Noël" de Tino Rossi, son succès fut immense... peut-être annonçait-il, en promettant des cadeaux par milliers, la fièvre commerciale qui suivit les privations du temps de la Seconde Guerre mondiale.

     Les chants de Noël recouvrent toute une gamme d'émotions que suscitent la saison.

Belle journée à vous ... :-)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article