S'embrasser sous le gui...

Publié le par plumedencre

Pourquoi cette tradition ?


        Sur les suspensions et lustres, le gui est l'ornement de mise durant cette période festive.

      Associée en France plus au Jour de l'An qu'à Noël, dans les pays anglo-saxon, cette plante est aussi indispensable que le houx.

       L'usage qui veut qu'un homme et une femme s'embrassent sous une branche de gui puise une de ses origines dans une vieille légende galloise que je vais vous conter...

       "C'était au temps du roi Gwydyr. Il avait trois filles ayant chacune un fiancé. Ceux-ci partant pour la guerre, prirent congé de leurs belles à l'ombre des vieux chênes chargés de gui sacré. Les jeunes guerriers demandèrent un gage d'amour. Chacune des jeunes filles du roi enleva une plume de paon qu'elle portait à sa chevelure et la remit à son fiancé.
- Encore ! demandèrent tendrement ceux-ci.
Alors, chacune des filles du roi détacha de sa chevelure la branche de houx qui soutenait la plume de paon.
- Encore ! supplièrent plus tendrement encore les fiancés.
Alors les filles du roi Gwydyr, n'ayant plus rien à donner, accordèrent à leurs fiancés... un baiser !"

Joli non ? ;-)
Belle journée à vous !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article