Tour de la Chaîne

Publié le par plumedencre

"La chaîne qu'on levait au soir
                           entre les deux tours du havre"...

et qui, poursuit Rabelais, maintenait Pantagruel dans son berceau !

Je vous ai parlé de la tour Saint Nicolas et de celle des Quatre-Sergents...
 mais point encore de celle de la Chaîne !



        Outre la légende rabelaisienne, la fameuse chaîne reliant cette tour ronde du XIVeme siècle, à celle de Saint-Nicolas - fermant chaque nuit le passage du port aux navires - est exposée sur la placette pavée menant à la tour de la Chaîne. On la tendait à l'aide d'un treuil. Le capitaine de la tour, membre du corps de ville, était tenu d'y résider et d'y "tenir son ménage"
 
        
 
  La tourelle dans laquelle on la rangeait fut détruite au dix-neuvième siècle pour élargir la passe.

       En 1651, la tour de la Chaîne fut découronnée suite à une explosion violente puisque ce bâtiment faisait office de poudrière. Depuis, son crénelage fut restauré.

       A l'intérieur, en rez-de-chaussée, le visiteur s'attardera sur un plan-relief très interressant représentant notre cité rochelaise avant le Siège, dont l'histoire est évoquée en Son et lumière.
         A l'étage, le même visiteur appréciera la belle salle voûtée.

      On accède à cette tour par le Cours des Dames, planté de vieux tilleuls, bordé de maisons anciennes d'armateurs. Ce quai servait jadis de poste d'accostage aux vaisseaux de haut bord.

     La tour de la Chaîne, tout comme sa tour-soeur, Saint-Nicolas resteront encore longtemps les fidèles gardiennes du vieux havre rochelais qui connut tant de vicissitudes à travers l'Histoire.



Courage... bientôt la fin de semaine ! :-)
Bon vendredi à tous !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article