Le vignoble rochelais

Publié le par plumedencre

Saviez-vous qu'au XIIe siècle...


...la région de La Rochelle émergea tant et plus qu'elle éclipsa le vignoble de Bordeaux ?


            Depuis le XIe siècle, les plus gros consommateurs de vin habitaient principalement l'Angleterre et la Flandre. Jusqu'au XIIe siècle, l'étranger ne s'intéressait guère aux régions situées au sud de la Loire.


              Pourtant les anglais et les flamands venaient chercher le sel nécessaire à la conservation des aliments entre Loire et Gironde. Ils pensèrent donc s'approvisionner en vin qu'ils se procuraient déjà dans les régions septentrionales de la France.


           Jusque là, les navires du haut Moyen Age, étant de faible tonnage, remontaient difficilement à l'intérieur des terres et leur capacité restait médiocre. Il fallut donc se donner des moyens matériels de transporter des cargaisons plus importantes.


              Des navires plus gros firent leur apparition au XIIe siècle, nécessitant des eaux plus profondes et des quais mieux adaptés. Et comme aucun port français ne pouvait les accueillir, Guillaume X, comte de Poitiers, décide de fonder le port de La Rochelle, la population s'étoffant dès 1150.


              Plutôt que de faire remonter les vins de Bordeaux, on en vient tout naturellement à produire un vignoble local qui colonisa rapidement l'île de Ré.


         De nos jours, les deux départements charentais continuent surtout de produire des vins destinés à l'élaboration du Cognac et du Pineau des Charentes. Mais aussi, une gamme étendue de vins de pays et vins de cépage.


 A ne pas oublier cependant - d'où qu'il provienne - ce nectar vinicol est à consommer avec modération !

Bonne journée à vous... :-)

Commenter cet article