La Grosse-Horloge de La Rochelle

Publié le par plumedencre

Simple porte ouverte dans l'enceinte de la ville...

           Au XIIIe siècle, la Grosse-Horloge n'était autre qu'une porte d'accès au faubourg du Pérot, situé - à cette époque - hors les murs.


         La première appellation de cette tour - offrant un passage pour entrer dans la vieille ville - était porte du Pérot. Elle subit de nombreuses transformations au fil des siècles.
             En 1478, le clocher à base carrée supporta l'élévation d'un faîtage conique sur les deux tourelles. Deux passages étaient ouverts sous cette porte laissant place à une seule arcade en 1671.

          Les modifications suivantes s'opérèrent sur l'ancien clocher et le faîtage des deux tourelles que l'on supprima pour élever par la suite un bloc central encadré de colonnes surmonté d'une coupole avec un campanile. Les derniers travaux importants furent effectués en 1746 et assurent à l'ensemble un fort curieux mélange de styles.

                La porte de la Grosse-Horloge laisse passer entre ses flancs une
foule toujours nombreuse de rochelais et touristes - dont vous faites peut-être partie ! - désireux de se rendre au coeur de notre vieille cité.
 
 
               Vous arrivez dès lors sur une petite place appartenant au Canton des Flamands, lieu de rencontres des marchands. Les changeurs avaient le droit d'y avoir leur "banc", installés à de petites tables. Au centre de celle-ci, se dresse la statue d'Eugène Fromentin - dont je vous ai déjà parlé (article en date du 17/11 dans Figures rochelaises...) - érigée en 1905.




sans pour autant oublier
de vous souhaiter une agréable journée !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article