Rencontre avec le baudet...

Publié le par plumedencre

...Pas n'importe lequel... le baudet du Poitou !

Il en a de la chance le baudet de bénéficier d'un plan de sauvegarde mis en oeuvre par le Parc régional du Marais poitevin, les haras nationaux, le syndicat des éleveurs et l'association de sauvegarde qui lui est consacrée.
Rien que ça !



             C'est une tradition, l'âne accompagne le marcheur depuis la nuit des temps et bénéficie auprès de la population d'une certaine sympathie que lui confère par ailleurs, ses longues oreilles, son regard doux, sa démarche hésitante et son caractère tranquille.


             La taille du baudet est respectable et son ossature forte. Sa robe est caractéristique même si ses longs poils drus tombant en longues mèches en désordre - aussi appelés "cadonnettes" - lui valurent le surnom d"âne en guenilles" !

           Mais attention... Le baudet n'est pas de ces petits ânes de cartes postales écrasés sous la charge des bâts et que l'on mène du bout du bâton. Sa grande valeur lui interdit le travail de bât. Lui reste une fonction de reproduction donnant naissance soit à un baudet du Poitou soit à une mule poitevine.

Un dernier mot...

           Savez-vous qu'on dit du cheval poitevin mulassier qu'il est "le fils du vent marin, de la terre et des eaux".
       Cette race dériverait de la race brabançonne importée par un ingénieur hollandais pour effectuer les travaux d'assèchement du Marais Poitevin, commandés par Henri IV en 1599.
On en a compté jusqu'à plusieurs dizaines de milliers au début du siècle passé.

En conclusion... Celui qui se contente à présent de se reproduite au nom du patrimoine pourrait vous laisser la devise suivante... "Bien faire et laisser braire" ! ;-)

Sur le lien que j'ai trouvé à votre attention, vous saurez tout ce que vous n'avez jamais osé demandé sur le baudet ! ;-))


Publié dans Balades et visites

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article