Le "Versailles saintongeais"

Publié le par plumedencre

ou encore...
             "Le château de la Belle au dormant"
                  


Il faut aux lieux célèbres une appellation digne de leur beauté... Le Château de la Roche-Courbon fut surnommé ainsi en raison de ses jardins et de son parc.


            Le premier château fut construit par Jehan de la Tour vers 1464. Au XVIe siècle, la bâtisse fut propriété des seigneurs de Crazannes.

        La demeure, qui au fil du temps, fut restaurée avec soin par ses propriétaires successifs,  finit par être inhabitée...

         Profitant de ce fait, un adolescent (je vous en ai déjà parlé il y a quelques semaines... ), Julien Viaud - passant ses vacances chez sa soeur à Saint-Porchaire, à deux kilomètres du château - se glisse souvent dans le parc et fit un jour une rencontre avec "la belle gitane"...

           Pierre Loti - puisqu'il s'agit de l'adolescent en question - avait seize ans et la jeune fille, dix-huit ou vingt... "Des yeux de profondeur et de nuit... par un après-midi surchauffé d'août, le dénouement inévitable survint, parmi des fouillis de branches et de roseaux... le grande secret de la vie et de l'amour me fut donc appris là, devant une de ces entrées de grottes qui ressemblent à des portiques de temple cyclopéen..."

            En 1908, Loti lancera un appel pour secourir La Roche-Courbon dans un article du Figaro intitulé "le château de la Belle au bois dormant"..."qui veut sauver de la mort une forêt avec son château féodal campé au milieu, une forêt dont personne ne sait plus l'âge ?"


En 1920, un ancien officier achète la demeure dont il embellit les jardins, le parc et le logis. Il l'ouvre au public en 1932.
Et pour vous, je note un lien qui vous conduira en ces lieux...

Bonne visite dominicale à vous... :-)

Publié dans Balades et visites

Commenter cet article