Le "Chapelet du Diable"

Publié le par plumedencre

Parcourez le chemin des douaniers le long
   de la falaise du côté de Saint-Palais-sur-Mer...


Bienvenue au rendez-vous des pêcheurs, amateurs de dépaysement, à deux pas de Royan...


                Le sentier réservé aux piétons vous conduira vers la pointe de l'Auture hérissée de carrelets. Le puits de l'Auture est cité dès 1096 car il servait de piège à loups pour le seigneur de Didonne et de Royan. Après une battue dans les bois de chênes et les pinèdes, ils précipitaient dans la mer les bêtes rousses qui terrorisaient le pays.

             Vous apercevrez les roches découpées et les carrelets du Chapelet du Diable où la mer s'est amusé à percer, découper, tailler des cheminées de fées, ouvrir des perspectives étonnantes dans la falaise.

          Sur ce massif rocheux, plusieurs milliers de pierres de taille furent extraites à la fin du XVIe siècle pour la construction du phare de Cordouan, situé au milieu de l'estuaire de la Gironde. Il peut être rejoint en bateau en quarante-cinq minutes depuis Royan.

          Et puisque nous parlons de côte découpée, vous pouvez visiter à quelques encablures de là, entre Saint-Georges-de-Didonne et Talmont, les falaises calcaires de Meschers, percées de trous aménagés plus tard en grottes. Creusées naturellement, deux seulement restent accessibles : Régulus et Matata.

Bien après que les hommes de Cro-Magnon eurent investi les lieux, le site servit de refuge aux pirates, contrebandiers, protestants...

Publié dans Balades et visites

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article