L'île Madame

Publié le par plumedencre

Le nom de cette petite île
            serait lié à celui de "Madame de Saintes"


Ainsi donc appelée depuis qu'au XIe siècle, madame de Saintes, abbesse du monastère de moniales de cette ville, acquit ce bout de terre faiblement émergée.


                 Etendue du 80 ha partiellement boisés, longue d'un kilomètre et large de 600 mètres, l'île Madame constitue un fragment avancé du continent dont la mer la sépara.

              L'île Madame est reliée au continent par la Passe aux Boeufs découverte à marée basse.

                 Son pourtour présente des falaises déchiquetées et des plages de galets. De nombreux parcs à huîtres et des bouchots s'étendent au
nord de l'île.

                 Si vous avez envie de faire une agréable balade, ne vous privez
pas d'emprunter le chemin qui court sur le pourtour de l'île, offrant au visiteur privilégié, un circuit panoramique qui lui découvre tous les horizons puisque l'endroit est peu propice à l'automobile.

                 En fait, l'île n'abrite véritablement aucune population puisque vous ne rencontrerez, lors de votre promenade pédestre, qu'une ferme, un fort désaffecté, une maison familiale saisonnièrement occupée et quelques demeures de ci, de là.

           L'endroit regorge cependant de souvenirs tragiques liés à la Révolution puisque vous ne pourrez manquer de voir une immense croix de galets dessinés sur le sol, marquant le lieu du martyre des prêtres réfractaires qui moururent sur l'île.

            Chaque année, les pélerins ajoutent des galets à cette nécropole marine.

Cependant, faites bien attention à la marée si vous ne voulez pas risquer de rester bloqué sur cette lande de terre baptisée aussi "Ile Citoyenne" au moment de la Révolution.

Publié dans Balades et visites

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article